L'intersyndicale se fissure !

En complément du 107.SUD, tract pour affichage région RHIN

Position SUD : accord viabilité-sécurité

A l'issue de plusieurs mois d'intenses négociations et après consultations de nos adhérents (ou pas), SUD non signataire de cet accord.

A une écrasante majorité (97 %) de CONTRE, les agents du terrain se posent en effet les questions suivantes : doit-on supporter le coût de cette restructuration ? Doit-on se contenter d'inclure l'astreinte comme une augmentation salariale ? Disparition du statut autoroutier logé, perte de rémunération conséquente de tous les agents SVA, sécurité revue à la baisse pour les usagers, dernières propositions de la Direction inadmissibles etc. etc.

En résumé, la viabilité est la grande perdante de cet accord ainsi que nos collègues SVA.

Ce résultat nous conforte dans notre analyse et légitime nos revendications non respectées.

P.S. : La Direction vient rajouter subtilement le terme "projet de réorganisation" dans cet accord. C’est une façon de faire valider leur projet rapidement notamment via les signataires potentiels qui seront bien obligés d'être cohérents et de dire amen à la Direction...

Baffy : la lutte continue

Suite de l'action engagée par SUD Industrie 21 et son délégué syndical Fabien BAUDUIN contre la tentative de licenciement pour faute engagée contre ce dernier par son employeur - la société BAFFY - nous appelons à la mobilisation pour que cesse cette scandaleuse répression syndicale de la part d'un employeur si peu soucieux du droit du travail.

  

L'action est inscrite dans la durée : vous pouvez nous rejoindre devant la société BAFFY ou le campement de la résistance a pris forme.

  

Interview parue dans le Bien public du 9 novembre :

 

http://www.bienpublic.com/cote-d-or...

 

Reportage de France 3 sur le sujet

 

 

:

Sous la menace d’un licenciement qu’il juge abusif, un salarié de l’entreprise dijonnaise Baffy a planté sa toile de tente devant les grilles du bâtiment « pour une durée indéterminée ».

NAO, signatures...

Fotolia 29764014 SAu terme d'une consultation des salariés par le syndicat SUD, il ressort trois tendances qui font débat :

  1. la première où les salariés sont favorables à la signature de l'accord en ces termes.
  2. la seconde où le personnel estime que ces propositions sont incacceptables.
  3. la troisième où les agents acceptent avec résignation la signature de peur que se joue un remake de la NAO 2010

Au final, une décision est ressortie majoritairement... SUD signataire ainsi que les autres OS.

 

NAO, 2ème réunion du 8 mars 2012

Réunion NAO 2012. Ultimes propositions de la direction

 

NAO 2012 

I : Exécution et maîtrise d’exécution.

                                      Enveloppe globale de 3%. Répartie comme suit :

  • Ancienneté              0.4 %     (1 point au premier janvier de chaque année)
  • Valeur du point        1.8 %     Augmentation 2012. (+1.5% de la valeur du point et +0.3% du pas indiciaire de chacun).
  • Effet report 2011     0.2 %     Complément (6 premiers mois) du point donné au juillet 2011.
  • Soit un total de        2.4 % Indice du coût de la vie atteint.

Augmentations individuelles de 0.6 % de l’enveloppe (Pour ceux qui y auront droit puisque cette rallonge est au titre des mesures de fin d’année).

I : Maîtrise d’encadrement & cadres.

                                      Enveloppe globale de 3%. Répartie comme suit :

  • Ancienneté              0.4 %     (1 point au premier janvier de chaque année)
  • Valeur du point        1.5 %     Augmentation 2012. (+1.5% de la valeur du point)
  • Effet report 2011     0.1 %     Complément (6 premiers mois) du point donné au juillet 2011.
  • Soit un total de        2.0 % Indice du coût de la vie non atteint.

Augmentations individuelles de 1.0 % de l’enveloppe (Pour ceux qui y auront droit puisque cette rallonge est au titre des mesures de fin d’année).

II : Panier :                      + 2.4 %

 

III : Déplacements :        + 2.5 %

 

Tranche 1 (de 2 à 5 km)     1.36€    

 

Tranche 2 (+5 à 10 km)      2.55€      

 

Tranche 3 (+10 à 15 km)    3.82€      

 

Tranche 4 (+15 à 20 km)    4.40€        

 

Tranche 5 (+20 à 30 km)    4.97€

 

IV : Création d’une 6ème tranche « Supérieur à 30 km »  5.50 € (Pour chiffrer cette mesure, la direction a considéré 50 % des agents de la 5ème tranche qui passerait dans la 6ème) ????

 

V : Forfait TIS hors APRR monté à 270 €.

 

VI : Mesure exceptionnelle pour les administratifs et uniquement ceux de la filière administratif : 1 point d’indice au 1er juillet.

 

N’hésite pas à donner ton avis auprès d’un délégué SUD, POUR ou CONTRE.

NAO, 1ère réunion du 22 février 2012

NAO_2012-copie-1.jpg1ère réunion NAO hier à St Apollinaire

La direction présente en préambule 2 docs :

- Indice des prix 2011 : +2.4% en 2011

- Rapport de situation comparée entre Hommes et Femmes année 2011.

Elle annonce une baisse manifeste des enveloppes interessement-participation d’environ 16 %

Sur l’intéressement : (Intéressement 3.8 millions d’euros soit 3.8% de la masse salariale contre 4.3 millions en 2011 soit 4.2 % en 2011)

Sur la participation : (Participation 9 millions d’euros contre 11 millions en 2011.)

Restructuration des activités patrouilleurs et viabilité

Restructuration des activités patrouilleurs et viabilité.

Usagers, APRR brade votre sécurité.

 

La société d'autoroutes a pour projet de diminuer la présence physique des patrouilleurs sur le tracé, au détriment de votre sécurité et de votre tranquillité.

 

      avenir_morose.jpgActuellement, sur le réseau autoroutier APRR, dans chaque district, il y a un ou deux circuits de surveillance du tracé assurés par des patrouilleurs. Ce sont les yeux et les oreilles du réseau autoroutier et leur utilité est reconnue au niveau national. Ce n'est pas sans raison que les médias surnomment ces agents « les saints bernards de l'autoroute ». Ce personnel a pour mission la détection des incidents, le contrôle du bon état des infrastructures, l'aide aux usagers en détresse, l'intervention et la protection des accidents, la transmission de toutes les informations qui pourraient avoir un impact sur la sécurité des usagers.

        Pour épauler au quotidien les patrouilleurs, les ouvriers viabilité assurent l'entretien du tracé : le fauchage, le nettoiement, les réparations diverses et variées, et le déneigement des chaussées. Ce personnel intervient en renfort sur les accidents qui nécessitent de lourds moyens de protection.     Comme on peut le lire dans ce rapide exposé, la sécurité des usagers est assurée en parfait égalité sur l'ensemble du réseau APRR.

Demain, il en sera autrement. Le projet de la société d'autoroutes est de différencier les secteurs :

-NEX 1 : délai d'intervention de 16 min le jour et 18 min la nuit.

-NEX 2 : délai d'intervention de 28 min le jour et 45 min la nuit.

Ainsi, pour les automobilistes, il sera préférable de circuler sur l'A6, où ils seront sûrs d'être secourus rapidement, que sur l'A31, où ils attendront pendant de longues minutes l'arrivée des secours.

        De plus,  pour les districts multisites classés en NEX2, il n'y aura qu'un patrouilleur pour un circuit d'environ 200 kilomètres. Bien qu'APRR invoque la réduction des délais d'intervention et de l'exposition des salariés, on est en droit de se poser de questions sur la manière dont la société intègre la sécurité des usagers dans ses obligations. L'autre activité impactée par cette restructuration est la viabilité qui verra ses horaires et ses modes d'intervention fortement modifiées pour une efficacité moindre dans sa mission de sécurité.

        En résumé, avec ce projet, APRR veut faire du profit au détriment de la sécurité des usagers. Moins de personnel, moins de moyens matériels affectés à cette mission, soit un danger potentiel pour les usagers et pour les employés. Souvenons-nous des dramatiques accidents, en 1982, des deux autocars sur l'A6, causant 53 morts dont 46 enfants, et plus récemment, celui du tunnel du Mont-Blanc, causant 39 morts. Suite à ces catastrophes, le gouvernement a exigé des mesures de sécurité draconiennes. Si ce projet aboutit, la société d'autoroutes et le ministère des transports auront, en cas d'accident majeur, la lourde responsabilité des conséquences physiques et morales subies par les victimes.

        Il serait opportun que le comité des usagers des autoroutes se saisisse de ce dossier. Pour sa part, le syndicat SUD Autoroute ne cautionnera jamais un projet qui remet gravement en cause la sécurité des usagers.

ACCORDS ENTREPRISE

Vous y trouverez également la liste complète 1981 à 2016 ainsi que la convention collective 1979.

LES PLUS LUS

LA BLOGOLISTE

Le Premier service de diffusion de communiqués de presse, gratuit. Permet de faire connaître son activité auprès des internautes et des journalistes, gratuitement. Plusieurs milliers de visiteurs et contacts par jour.

Météo Saint-Apollinaire